Le terrarium, le micro paysage par Fibre Jardin

Anaïs fut ma première rencontre chez NowCoworking, espace lillois que j’ai fréquenté quelques mois. Forcément, nous avons tout de suite échangé sur notre, ou plutôt nos métiers respectifs. Que ne fut pas ma surprise quand Anaïs m’a dit qu’en plus d’être experte en design végétal, elle lançait une double activité : la création de terrariums ! Une interview plus poussée s’est bien évidemment imposée, tant Fibre Jardin, son entreprise, a toute sa place sur ce blog !

Des vêtements aux plantes : un revirement réussi

Avant sa nouvelle vie, Anaïs était acheteuse textile. Cela a duré 8 ans. Certes, elle a bien profité de ses nombreux voyages qu’impliquait le métier, mais des questionnements sont venus peu à peu s’immiscer, amplifié par un changement de management où l’humain passait en dernier. Sentant qu’elle était une simple exécutante et qu’un problème de valeurs se posait, Anaïs s’est dit qu’il était temps de changer !

Un bilan de compétences a fait ressortir son amour pour les plantes, qu’elle a depuis toute petite, et l’envie de créer sa boîte rapidement.

La main verte, la connaissance des plantes, la peinture et le dessin… seule lui manquait la technique (botanique, génie civil, logiciel de conception…) pour devenir une experte en aménagement végétal en extérieur et intérieur.
Anaïs s’est donc orientée vers un BTS « Aménagement paysager » à Angers, réalisé en un an, puis une licence « Conception et design du paysage » à Genech, en un an également. Rien que ça !
Fibre Jardin est ainsi née après ces deux ans de reconversion.

Le terrarium, un véritable écosystème à observer

En plus de l’aménagement extérieur, mais aussi intérieur, Anaïs a souhaité compléter son offre en proposant des terrariums.
Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un jardin ou d’avoir un grand intérieur, elle a imaginé des micro-paysages.

Elle a d’abord commencé à réaliser pour sa famille ces bulles de verre recréant une atmosphère et les strates terrestres (calcaire, argile, sable, roche et mousse).
C’est un véritable écosystème où le végétal est adapté à la taille du contenant reproduisant un circuit fermé, permettant la photosynthèse : la vapeur d’eau est absorbée, transformée, recrachée puis réabsorbée.

Au fur et à mesure des mois, cet écosystème évolue, une vraie vie s’y mène :  les racines et la terre changent et s’adaptent sans cesse.
Contrairement à un pot, ce qu’il se passe sous terre est visible, et fascinant !
C’est un plaisir d’observer la nature, si petite soit-elle.

Le terrarium, pas besoin d’avoir la main verte !

Le terrarium ne nécessite que peu d’entretien : une taille et un apport d’eau minérale 3 à 4 fois par an, afin de renouveler le processus de la plante.
D’ailleurs, la mousse est un bon indicateur : si elle est marron, c’est qu’il n’y a pas assez d’eau ! Une couleur verte est synonyme de bonne santé !

A contrario, un trop plein d’arrosage est l’un des ennemis de la plante : les racines pourrissent !

L’exposition est bien évidemment importante, car l’ombre est également un ennemi de la plante.
De l’exposition oui, à la lumière du jour pour permettre la photosynthèse, mais pas de rayon de soleil directement sur le verre (l’effet loupe augmenterait la température, qui provoquerait une prolifération de champignons…).

Eh oui ! J’en ai appris des choses avec Anaïs ! La passion avec laquelle elle parle des plantes, de son métier et de la création de terrariums m’a fascinée !
D’ailleurs, vous en apprendrez autant que moi, grâce notamment au guide d’entretien qu’elle envoie suite à votre commande.

Le terrarium est une bonne idée cadeau, qui fera forcément mouche ! Vous pouvez d’ailleurs le personnaliser en choisissant le contenant et le type de plantes, par exemple.

Convaincus ? Filez sur le site Fibre Jardin ! Ou alors chez Summer Camp, rue Masurel à Lille ou rue Bréa à Paris 6ème.
Un eshop dédié « Le terrarium, by Fibre Jardin » devrait bientôt voir le jour…

Instagram
Facebook
Pinterest

Comments (2)

  • Avatar

    Ornella

    Moi, je n’en ai plus qu’un chez moi. L’autre n’a pas tenu plus d’un an et demi. Mais les miens proviennent de la marque Green-Factory qui je crois, a été la première à proposer ce genre de produits en France. C’est très mignon.

  • Avatar

    Apolline

    On en découvre tous les jours 🙂 La marque dont tu parles propose de très jolis terrariums, j’aime beaucoup le Jurassic Lab !

Leave a comment