Au coeur des quartiers touristiques d’Athènes

Athènes, nous n’y sommes restés que très peu de temps. En effet, il faut faire des choix, et notre cœur balançait surtout pour les îles.

Athènes a surtout servi de transition au début du séjour, le temps d’une soirée et d’une nuit, pour un départ le lendemain matin, très tôt, vers Sifnos.
D’ailleurs, si vous logez dans les quartiers touristiques comme Monastiraki, sachez que pour rejoindre Le Pirée, à partir de la station Thissio (ou Monastiraki ou Syntagma), vous aurez 15 à 20 minutes en transport. 

A la fin du séjour, nous avions prévu 2 jours (à peine) à Athènes, pour 2 raisons. La première: je voulais absolument visiter l’Acropole. La deuxième: c’était plus prudent de revenir sur le continent deux jours avant notre vol, les grèves de bateaux ou le mauvais temps sont si vite arrivés… !

Le théâtre de Dyonisos au coeur de l'Acropole d'Athènes L'acropole d'Athènes domine toutes la ville

L’Acropole, je m’attendais à quelque chose de majestueux et ce fut le cas, et encore, j’ai été sacrément surprise ! C’est remarquable, un site si ancien au milieu de la ville qui s’est progressivement construite tout autour. Vous pouvez également voir d’autres ruines dans tout Athènes, ce qui est assez surprenant.
En fait il s’agit de tout un quartier :
– l’Acropole elle-même, dominée par le Parthénon sur la partie la plus haute du site. A sa gauche, il y a l’Erechthéion et plus bas le théâtre de Dionysos.
le péripatos, chemin qui fait le tour de l’Acropole pour une promenade bien agréable semée de ruines et de grottes sacrées
– l’Agora, centre de la vie publique de la cité antique

Vue depuis notre hôtel sur l'Acropole d'Athènes Grandeur de l'Acropole d'Athènes

Le Routard 2015 indiquait qu’en payant 12€, nous pouvions accéder, durant 4 jours, à l’ensemble du quartier et également à d’autres sites. Chouette ! Sauf qu’arrivés à la billetterie, on nous annonce que c’est 20€ par personne! Et uniquement pour l’Acropole (Parthénon, Erechthéion, théâtre et le péripatos)! Immense déception, adieu l’Agora et les autres magnifiques monuments d’Athènes !
Il me semble qu’il faut payer 30€ par personne pour accéder au quartier de l’Acropole dans son ensemble et aux autres monuments de la ville.

2h30 et des centaines de touristes plus tard, nous avions déjà fait le tour des monuments principaux de la partie haute, et le tour du péripatos. Pas grave, il fait bon se perdre dans les rues autour, principalement dans le quartier Plaka (quartier ancien d’Athènes).

Vue magnifique depuis l'Acropole d'Athènes Le délicieux restaurant Enastro à Athènes

A force de nous perdre, nous avons fini par débarquer au superbe Palais de Zappeion, édifice du 19ème siècle transformé aujourd’hui en lieu d’expositions et de congrès.
Autour, nous avons eu le plaisir de découvrir le Jardin national (Jardin Amalia) où il fait bon marcher (au calme) et se poser… Enfin, 16 hectares, pas mal comme jardin !
De l’autre côté, on tombe sur l’imposant Parlement, en plein cœur d’Athènes, près du métro Syntagma. La boucle est bouclée.

Le palais de Zappeion à Athènes Le joli plafond du palais de Zappeion à Athènes

Nous n’avons vu que peu de choses d’Athènes finalement, tout du moins l’essentiel. C’est-à-dire le quartier de l’Acropole, Plaka, Monastiraki, le parlement et son jardin national.
Et teeeeellement de chats (et tortues !) qui gardent l’Acropole.
En dehors de ces quartiers, la réalité est toute autre et plutôt triste entre bâtiments abandonnés, rues sales pleines de déchets, tags et pauvreté. Mais je ne m’étendrai pas sur ce sujet, vous vous en doutez sûrement.

Nota Bene indispensable : ne soyez pas surpris si le métro ne fonctionne pas entre 12h et 16h, il y a sûrement une grève…

On ne se croirait pas à Athènes et pourtant, il s'agit du jardin national Qu'il fait bon se reposer dans le jardin national d'Athènes

Où dormir à Athènes ?
Evripidès Hôtel
, au très bon rapport qualité prix. Il est situé dans le quartier de Monastiraki, mais je dois dire que je ne me promènerai pas seule le soir de ce côté-ci.
Acropolis View Hôtel, dans le quartier de l’Acropole, le plus connu. A la déco sooo vintage des années 70, mais on y est assez bien accueilli (sauf quand le gérant est débordé). Aussi, on y mange assez bien et on y dort bien! La terrasse sur le toit est un must. Elle offre une vue superbe sur l’Acropole, qui est à 2 minutes.

Où manger à Athènes ?
Enastro
 : restaurant que nous a conseillé le patron de l’Evripidès, à 5 minutes de marche. Nous avons bien fait de l’écouter ! Le séjour a donc très bien commencé ! La terrasse et la façade du restaurant sont ses deux atouts.
To Kafenio et Scholarchio Ouzeri Kouklis dans le quartier de Plaka. Pour de bons mezze.

Leave a comment

%d blogueurs aiment cette page :