Osez dire non : une façon simple de réduire vos déchets

Bien que de nombreux principes de développement personnel vous invitent à dire oui pour faire des expériences de vie et saisir des opportunités, aujourd’hui je vous invite à dire non. Non, pour une consommation plus responsable et pour un impact moindre sur l’environnement.

Osez dire non : une façon simple pour réduire vos déchets

Le pouvoir du non

Non. Ce petit mot est une avancée énorme dans votre évolution vers une vie écoresponsable. Ce mot n’a ni besoin d’investissement, ni besoin d’un changement d’habitudes complexes. Simplement, osez dire non. Vous refuserez ainsi des objets superflus qui ne font que nous encombrer et qui finissent majoritairement à la poubelle. Car l’objectif est bien là : avoir moins de poubelles et tendre vers le « zéro » déchet. C’est bien beau de trier, mais est-ce efficace ? Où vont nos ordures ? Quel est le prix (sûrement important) du recyclage ? Quid de la toxicité dans l’élimination des déchets ?

En disant non : moins d’objets inutiles, moins d’encombrement chez soi et dans son esprit, moins d’emballages jetés à la poubelle, moins de plastique. Et on sensibilise notre entourage, les commerçants…
Vous verrez l’impact du pouvoir que vous détenez !

Je dis non à quoi ?

Chaque jour est l’occasion de dire non :

  • Au commerçant qui me propose un sac (en plastique ou papier peu importe) pour transporter mon achat. S’il est petit, je le glisse dans mon sac, s’il est plus grand, j’ai un totebag avec moi.
  • Aux publicités dans la boîte aux lettres, grâce à un stop pub.
  • Aux échantillons offerts lors d’un achat de soin, produit de beauté, maquillage, en boutique ou en ligne. Qui a vraiment besoin d’un masque de nuit antirides à 25 ans (ou même à 60 ans…).
  • Au commerçant qui me propose des couverts en plastique pour déguster mon repas. J’ai les miens (en inox) dans mon sac, ou j’en trouve au boulot. Il en va de même pour les pailles, les gobelets…
  • Aux stylos promotionnels et autres cadeaux au boulot, lors d’une conférence. Qui a vraiment besoin de 25 stylos ?
  • Au boulanger qui emballe systématiquement mon pain : j’ai un totebag monsieur !
  • Aux cadeaux dont je n’ai pas besoin. Le plus simple, pour éviter l’embarras, c’est de faire une liste et d’encourager sa famille, ses amis, à la respecter.
  • Aux imprimés publicitaires, flyers et autres qu’on peut vous donner dans la rue (désolée pour la personne qui a pour objectif d’en donner un maximum).

La liste est non exhaustive !

Dans chaque cas, expliquez posément vos raisons à la personne à qui vous dites non, à qui vous refusez, ne soyez pas culpabilisant.

Alors, allez-vous oser dire non ?

J’ai sûrement oublié certains exemples, alors je serais ravie de savoir à quoi vous dites non pour une vie plus écoresponsable !

Comments (2)

  • Avatar

    Ornella

    Ce sont en effet, des gestes ultra simples et qui changent tout !

  • Avatar

    Apolline

    Et en sensibilisant notre entourage, on y arrivera progressivement !

Leave a comment