C’est l’heure du grand ménage chez vous : triez !

Vous avez décidé de consommer de façon plus raisonnable, de façon écoresponsable ? Super ! La première étape consiste à trier tout ce que vous possédez déjà !

Qui a vraiment besoin de 20 stylos, 15 boîtes de Tupperware (en plastique !), 6 t-shirts blancs ou 4 shampoings ?
Triez, triez, triez…

Trier, oui mais pour quels bénéfices ?

Un esprit libéré !

Pourquoi s’encombrer la vie et l’esprit avec des choses inutiles ?
Le premier grand bénéfice, et finalement le plus important, que j’observe lors de chaque tri : un esprit libéré ! En plus de désencombrer vos placards, le tri vous permet d’alléger aussi votre esprit.
Moins de choix, moins de frustration, moins de culpabilité, gain de temps !
Un exemple simple : qui n’a pas passé un peu trop de temps face à son dressing, ne sachant pas quoi porter ? La raison majeure : trop de choix, trop d’achats qui ne vont pas ensemble, ou qui ne nous vont pas.
Aussi, personnellement, j’arrive mieux à me concentrer et à travailler dans un environnement rangé, peu encombré.

Moins d’achats

En triant, nous nous rendons compte de ce nous possédons, et nous sommes plus à même d’utiliser ces objets. Cela évitera ainsi de nouveaux achats inutiles. Pourquoi s’embêter à acheter plus alors que maintenant nous savons ce que nous possédons, ce qui nous est utile ? Finalement, le tri sert aussi à mieux nous connaître : ce qui nous est utile, ce que nous aimons, ce qui nous met en joie.

Moins de dépenses

Et c’est donc plus économique !

Moins de temps passé à ranger et à nettoyer

Bénéfice non négligeable : moins d’objets à ranger, moins de poussières, moins de ménage ! Et donc gain de temps considérable pour ses loisirs.

Moins de rangements

Moins d’objets, c’est moins de rangements. Chaque objet trouve enfin sa place, et les placards sont moins remplis !
Et l’inverse est également vrai : moins d’espace et de meubles de rangement, moins d’achats et moins d’objets !

Comment on s’y prend pour trier ?

Pièce par pièce. En s’assurant d’avoir du temps devant soi.
Je fais en général 2 à 3 tris par an. Et lorsque je suis sûre d’avoir assez de temps libre devant moi. Parfois, j’ai des crises, et je trie, je range (comme au boulot, mes collègues peuvent en témoigner).
Cela prend donc du temps. Je ne parle pas juste de ranger en calant tout dans les armoires qui finalement débordent, ni vu ni connu. Faites-le sur plusieurs jours, échelonnez. Par exemple : trier mon dressing me prend facilement 3h.

Ma technique : tout sortir, par exemple, du dressing ou de la bibliothèque, et tout mettre sur le lit ou par terre.

Si l’on prend l’exemple des vêtements, faites 3 piles :

  • Je garde = j’adore par-dessus tout ce vêtement.
  • Je m’en débarrasse = je ne l’ai jamais porté, la forme ou la couleur ne me va pas, ce n’est définitivement pas mon style.
  • J’hésite = j’aime la pièce, mais je ne l’adore pas (ne faites pas semblant, on sait tout de suite quand on adore un vêtement ou quand on se dit « mouais pas mal »), elle fait le job pour plusieurs tenues, ou c’est une pièce qui me paraît exceptionnelle (mais à quelle occasion la porter ?).

Appliquez cela à chaque vêtement, à chaque objet, dans chaque pièce de votre chez vous.

Pour les objets que vous gardez, chérissez-les, mettez-les en valeur, en évidence, ayez-les à portée de main. S’agissant des vêtements : sur cintre pour les vestes, robes, chemises… pliés à la Marie Kondo pour les t-shirts, pantalons… Prenez-en soin.

Pour les objets dont vous souhaitez vous débarrasser : ne les jetez surtout pas ! Donnez ou revendez. Chaque objet peut avoir une seconde vie, même abimé ou taché. Donnez à des amis (qui en ont vraiment l’utilité !), au point relais, à Emmaüs, à des associations. Revendez sur Le Bon Coin, sur Vinted ou en brocante.

En ce qui concerne les objets pour lesquels vous hésitez, laissez-vous du temps. Rangez-les tranquillement et vous verrez lors d’un prochain tri. Vous verrez que vous n’aurez plus aucun scrupule à vous débarrasser de certains d’entre eux la prochaine fois.
Généralement, on nous dit qu’il faut les mettre de côté, pour voir si on finit par y penser. Personnellement, je n’ai pas la place de les mettre de côté. Pour peu que ce « côté » soit sous le lit ou dans le garage, on a vite fait d’oublier qu’on les a mis là et le bazar s’accumule.

Mais soyez honnête avec vous : ce vêtement, cet objet ou ce produit, vous savez si vous en avez besoin, si vous l’utilisez souvent ou si vous l’adorez. Ou alors vous savez pertinemment qu’il ne vous est d’aucune utilité, que vous ne le portez pas, qu’il vous frustre. Et que les choses soient claires : il ne vous sera jamais d’aucune utilité 🙂

 Alors on ne se sent pas plus libéré et apaisé ?

Comments (4)

  • Avatar

    Ornella

    L’origami de la chemise j’adore ! ^^j’en faisais avec des billets de 10 euros.

  • Avatar

    Apolline

    Obligée de mettre cette photo quand je l’ai trouvée ! 🙂

  • Avatar

    Chanaël

    Bonjour !

    Avant j’étais dans un meublé, donc lorsque j’ai déménagé, j’ai profité de jeter le peu de choses inutiles et non vendable que j’avais. Je suis dû gens a vraiment user mes vêtements, je ne comprends pas comment d’autre arrive à vendre les leurs. Les miens sont toujours invendable et indonnable (je sais que ce mot n’hésite pas). 🙂

  • Avatar

    Apolline

    Même si tes vêtements sont craqués, usés, sache que tu peux les donner en relais/chez Emmaüs, ils peuvent en faire des chiffons. Il n’y a que les vêtements tachés qu’ils ne prennent pas. Mais en tout cas bravo si tu les uses jusqu’au bout, cela veut dire que tu fais les bons choix et que tu n’achètes pas sur un coup de tête !

Leave a comment