Les soldes autrement, pour une consommation de la mode plus réfléchie

A moins que vous ne viviez dans une grotte, vous avez probablement entendu que les traditionnelles soldes d’hiver sont de retour (et c’est réellement pour vous jouer un mauvais tour). Tous à vos portefeuilles ! Ce t-shirt est ravissant, oh et puis celui-là aussi. Et pourquoi pas ce jean ? … Minute papillon !

Addict reconvertie

Il y a encore 3-4 ans, j’attendais les soldes avec impatience. C’est limite si je ne posais pas le premier mercredi des soldes. D’ailleurs, il me semble qu’une fois il m’est arrivé de prendre un jour de congés pour une journée shopping de soldes. Je dressais mentalement la liste des boutiques et le chemin à parcourir. Je craquais pour des pièces que j’aimais assez bien, qui étaient en soldes et à bas prix. Je dépassais un budget que je m’étais promis de ne pas dépasser. Je n’avais ni target, ni besoin particulier.

Depuis, j’ai revu ma façon de consommer au quotidien. Et forcément cela a impacté mon point de vue vis-à-vis des soldes, qui elles, m’entraînaient vers le côté obscur… Les soldes, mais également toutes les promotions qui ne s’arrêtent plus.

Soldes qui peut

Vous n’êtes pas sans savoir que les promotions sont presque quotidiennes depuis plusieurs années. Alors qu’à la base, il n’y avait que les fameuses soldes, qui servaient à déstocker des pièces produites en trop grandes quantités. Aujourd’hui, les soldes ne sont qu’un argument marketing, à coups de -70%.

Comme le précisait judicieusement la marque Maison Standards en 2018 dans un post Instagram, « en 2017, 1 vêtement sur 2 s’est vendu en soldes ou en promotion, ce qui prouve que le prix facial d’un vêtement n’est que rarement son vrai prix ».
Désolée de vous décevoir, mais on nous prend vraiment pour des cons.

En achetant en promotion, nous avons l’impression de faire une bonne affaire. Levez la main si vous avez déjà acheté un vêtement parce qu’il était en promotion ! La promotion nous incite clairement à acheter. Parfois c’est un produit que vous lorgnez depuis un bout de temps et il suffit d’un rabais pour sauter le pas. Souvent, vous n’aviez nul besoin de ce produit, mais pourquoi vous priver ? Ce n’est que 10 balles !
Mais cette promotion a tendance à générer un sentiment de frustration et à remplir votre placard pour rien. Et finalement on ne sait pas quoi porter et on se retrouve à se dire « je n’ai rien à me mettre ». Trop de choix est clairement néfaste.

Cette promotion n’est en fait que la résultante d’une diminution des marges, qui sont d’ailleurs souvent exorbitantes dans la « fast-fashion ». Le nouveau prix est alors le vrai prix du produit – et encore ! pas vraiment… Puisque les marques ont tendance à gonfler leurs prix, pour ensuite faire des promotions.

Les marges pratiquées dans la fast-fashion ne justifient en rien… le coût ridicule de fabrication par des hommes et des femmes comme vous et moi (voire des enfants) ; le coût des transports et intermédiaires car le vêtement est réalisé à l’autre bout du monde ; l’impact de la fabrication d’un vêtement sur l’environnement ; les substances (toxiques) utilisées.

Les soldes autrement, pour une consommation de la mode plus réfléchie

La valeur des choses

J’entends souvent qu’acheter un vêtement éthique, « c’est cher ». Certes, c’est plus cher que ceux de la fast-fashion, mais je crois simplement que nous n’avons plus conscience de la valeur d’un vêtement, entre savoirs faires et matières. Avant, c’était un luxe de s’offrir un vêtement. Aujourd’hui, nous en avons trop, alors que nous n’en avons pas besoin, et cela en devient frustrant.

Certes, un vêtement confectionné de façon plus éthique est plus cher. Mais je n’ai pas pour autant augmenté mon budget shopping par rapport à il y a 5 ans. J’achète moins, et chaque pièce que j’achète, je la chérie. C’est une pièce que j’ai attendu d’avoir, et en plus elle a une histoire et une valeur. Elle dure dans le temps.

Revenons à nos moutons que sont les promotions. Même si faire les boutiques ne m’intéresse plus pour trouver « la bonne affaire » (mais encore une fois, peut-on considérer cela comme une bonne affaire ? On se fait plutôt entuber), il m’arrive encore d’arpenter les sites en cette période de soldes à la recherche du petit truc qui va me faire craquer notamment grâce à son petit prix. Et puis je clique sur la petite croix. Mais globalement je suis passée de « j’achète parce que c’est les soldes et je n’achète qu’en promotions » il y a quelques années (et je me retrouvais avec des vêtements qui ne me convenaient pas) à « j’achète en soldes des pièces de marque éthiques qui sont dans wishlist depuis un bon moment ; je ne m’intéresse quasiment plus aux promotions ». Du chemin a été fait et j’en suis très contente, mais du chemin reste à faire.

Des green soldes

A contre-courant des promotions, de plus en plus de marques proposent des « soldes autrement », des « green soldes » (ou même le Green Friday par opposition au Black Friday), afin de sensibiliser aux alternatives de consommation classique, de proposer un prix juste et transparent toute l’année, et de repenser les soldes comme avant, c’est-à-dire le déstockage des pièces invendues de l’année précédente.

A l’image de Maison Standards, avec son concept « Pay What You Want », que la marque a mis plusieurs fois en place. Sur une sélection de pièces, qui ont été produites en trop grande quantité, le concept vise à nous proposer de décider du prix et de fixer la valeur de notre achat, en fonction de nos moyens et de nos envies. 3 prix sont proposés pour « favoriser une consommation de la mode plus réfléchie, responsable et transparente ».

Ou encore la créatrice de la marque Les Petites Jupes de Prune a déclaré en 2018 les raisons pour lesquelles elle ne propose pas de soldes. « Pour produire mieux, nous avons des critères précis qui ont un prix : fabriquer en France, respecter les capacités et valeurs de nos fournisseurs, rémunérer justement notre équipe, privilégier des belles matières… »

Un prix juste

Un prix juste, qui reflète le coût de réalisation d’un vêtement (réalisé dans de bonnes conditions, avec de belles matières, à proximité, avec un impact moindre sur l’environnement…). Mieux vaut avoir une pièce de bonne qualité qui va durer dans le temps, que trois pièces achetées parce qu’elles étaient en promotion (alors qu’elles ne nous vont pas forcément, couleur, taille, matière, forme…). Non ?

Certes, il est difficile de « rivaliser » face aux grandes chaînes en cette période de soldes et éviter d’en proposer a minima, tellement on a drogué le consommateur à base de soldes. Et oui, je vais certainement acheter quelques vêtements chauds pour mon prochain voyage, et j’attendais les soldes pour cela. Mais déjà, si on revenait à 2 périodes de soldes par an et non pas en continu toute l’année, ce serait un grand pas ! Nous avons trop été habitués à acheter des vêtements pour 3 fois rien, à acheter des vêtements en promotions. Changer les façons de faire de la fast-fashion va être compliqué… Mais à nous d’évoluer progressivement vers un autre mode de consommation pour inciter les marques à faire autrement :).

Pour creuser le sujet, je vous invite à regarder l’excellente vidéo de Bonne Gueule. Très intéressante et claire (parfois les mots me manquent pour exprimer ce que je ressens, et Bonne Gueule le dit mieux que moi 🙂 ).

J’aimerais beaucoup connaître votre avis sur le sujet, alors n’hésitez pas à l’exprimer en commentaires !

Leave a comment