L’Affaire du Siècle, mettons l’Etat français face à ses responsabilités

J’en parlais dans mon précédent article « En 2019, on se bouge pour une vie écoresponsable » : cette année, avançons ensemble pour limiter notre impact sur la planète et construire un monde meilleur. Aujourd’hui, votre engagement va vous sembler minime, et pourtant il peut avoir un impact considérable… Cela ne nécessite que deux minutes de votre temps : signer. Aussi simple que cela ! Mais pas n’importe quoi : l’Affaire du Siècle.

Il est très probable que vous n’ayez pas raté la pétition « L’Affaire du Siècle ». Au cas où, j’insiste. Si vous l’avez vue passer mais que vous ne l’avez pas encore signée, un petit rappel ne fera pas de mal !
Je n’aime pas trop le terme « pétition » qui semble connoté négativement et beaucoup n’ont pas l’air d’aboutir bien souvent. L’Affaire du Siècle a une démarche bien plus poussée, et va au-delà de signatures. Mais votre participation est nécessaire pour faire entendre la voix des français.

On connaît depuis les sixties les causes du dérèglement climatique

« Nous, depuis toutes ces années, on ne leur met pas assez la pression » (à l’État).
« On va mettre notre État devant ses responsabilités ».
« On connaît depuis les années 1960 les causes du dérèglement climatique ».
« C’est une menace qui pèse sur notre santé, sur la qualité de l’air, sur l’eau, sur l’alimentation, sur nos logements ».

Montée des eaux, fontes des glaces, augmentation du nombre de catastrophes naturelles, disparition d’espèces végétales et animales, sécheresses, inondations, pollution de l’air… la liste est longue. Doit-on encore prouver que la planète va mal et que nous en sommes la cause ?

L’État pense à court terme alors qu’il aurait mieux fait de penser « Homme » et « Planète » depuis des dizaines d’années déjà.

L’Affaire du Siècle, qu’est-ce donc que ce truc ?

En clair, l’Affaire du Siècle, c’est « d’attaquer l’État français en justice pour qu’il respecte ses engagements climatiques et protège nos vies, nos territoires et nos droits ».

Ce recours est porté par 4 associations :

  • Notre Affaire à Tous
  • Oxfam France
  • Fondation pour la Nature et l’Homme
  • Greenpeace

A ces associations, s’ajoutent la parole et l’engagement de plus de 30 personnalités françaises.

Attaquer l’Etat en justice, et puis quoi encore ??

Certains sont peut-être dubitatifs, mais c’est possible. Le droit public existe pour nous faire entendre et pour empêcher la toute-puissance de l’État et aussi des représentants tels que les maires par exemple. Le recours en justice n’est pas utopique car il repose sur de nombreux textes juridiques, qu’ils soient français, européens ou internationaux ! Pour mieux comprendre, je vous renvoie également vers le très détaillé article de madmoizelle.com.

« Au Pays-Bas (…) la justice a condamné l’État à baisser ses émissions d’au moins 25% d’ici 2020 ».
D’autres pays le font et l’ont fait bien avant nous : Inde, Colombie, Pays-Bas, Pakistan, Canada, USA… Et la plupart ont vu leurs recours en justice aboutir positivement. Plus d’infos sur le site dédié.

Et après cette pétition ? En mars 2019, les 4 associations déposeront le recours au Tribunal Administratif de Paris. Une audience sera alors prévue fin 2020 – début 2021 pour un rendu du jugement. Cela laisse donc 2 ans à l’État pour agir, sous peine de sérieuses pénalités !

A vous de jouer !

J’ai signé le 19 décembre 2018, aux côtés des quelques 1 976 196 français. Alors qu’est-ce que vous attendez ? A votre tour ! Ensemble, agissons pour protéger nos vies ! 🙂

Comments (4)

  • Avatar

    Ornella

    J’ai signé aussi et avec plaisir !

  • Avatar

    Ornella

    Et merci de me rappeler mes origines et ma terre avec cette superbe photo de Brehat ! ^^

  • Avatar

    Apolline

    Très bonne initiative 🙂

  • Avatar

    Apolline

    Il fallait absolument que j’illustre l’article avec des photos de paysages français ! Et quoi de mieux que ce superbe endroit qu’est Bréhat ?

Leave a comment