Gisel B, des bijoux délicats aux lignes minimalistes

Aujourd’hui, partons à la rencontre de Clémence Masson, créatrice des bijoux GISEL B. Originaire de la côte normande, « bercée par le chant de la mer, dans une famille où l’art et la musique ont une place importante », Clémence grandit dans le Nord et fait un détour par la métropole lilloise où elle intègre Maisons de Mode en 2014. C’est en Ardèche qu’elle crée dorénavant ses bijoux délicats, inspirés du minéral, du végétal et de l’univers scandinave.

Comment est née la marque GISEL B ?

Ma grand-mère, qui était couturière de métier, s’appelle Gisèle ; c’est d’ailleurs aussi mon deuxième prénom. C’était comme une évidence de le choisir pour nommer ma marque.
Après mes études en Sciences Politiques, j’ai travaillé dans l’aide sociale à l’enfance : un milieu très dur moralement mais aussi très administratif ! Je me suis vite sentie étouffer. J’avais besoin d’autre chose : besoin de plus de créativité et de liberté. C’est pourquoi j’ai créé GISEL B.

Pourquoi le bijou ?

Parce que je monte des bijoux depuis toujours. Ça m’est venu comme ça, quand j’étais une petite fille. Je me revois d’ailleurs fabriquer des crocodiles en perles de rocaille 😊.

Comment naît un bijou ?

Il y a beaucoup de recherches, de longues heures devant l’intérêt, pour voir ce qui se fait et surtout ce qui ne se fait pas. Connaître les tendances, ce dont les gens ont envie est important. Mais il faut aussi affirmer sa patte, savoir être différent, surtout dans un milieu aussi concurrentiel que le bijou.
Ensuite, il y a le sourcing : trouver les matières, les chaînes, les apports… Les matériaux m’inspirent aussi beaucoup.
Et après, viennent les premières ébauches du bijou : dessins et prototypes, puis essayages en phase de test. Si tout va bien, je lance la fabrication, la conception et l’envoi des dessins chez des prestataires si besoin.

Quelles sont les matériaux les plus utilisés pour la confection des bijoux GISEL B ?

Petit à petit, je réalise tous mes bijoux en argent massif plaqué or. C’est plus résistant, plus qualitatif et le plaquage tient mieux. J’aime beaucoup travailler avec les perles de culture et semi-précieuses.

Que t’apporte l’entrepreneuriat ?

TELLEMENT ! Vous l’avez vu, les créateurs, les entrepreneurs ont des casquettes multiples ! Alors que dans les grands groupes, il y a une personne pour chaque étape, nous, nous nous occupons de tout (même si c’est à très petite échelle). C’est ce que j’adore : les jours ne se ressemblent pas ! On apprend tous les jours !
Et puis ce métier m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes talentueuses, certaines sont même devenues des amies ! Il y a beaucoup d’entre-aide, et aussi de rires.

Quels sont tes projets pour la suite ? 

Des nouveautés qui arrivent en Août ! Et puis plusieurs expositions et salons pour la saison d’hiver (à Lille, Paris, ou encore Lyon…).
J’aimerais aussi travailler sur plusieurs collaborations mais le temps me manque !

Découvre les bijoux GISEL B sur l’eshop, ou encore sur Instagram et Facebook.
N’hésite pas non plus à parcourir ses actualités sur le site, où elle te partage son engagement pour une mode plus responsable.

Comments (2)

  • Avatar

    Ornella

    J’avoue que je suis assez séduite ! C’est vraiment très joli !

  • Avatar

    Apolline

    Difficile de ne pas y succomber 😀

Leave a comment