En 2019, on se bouge pour une vie écoresponsable (et on change le Monde)

1erjanvier. Il est bien souvent venu l’heure des bonnes résolutions. Souvent notées pour se donner bonne conscience et finalement peu appliquées. Cette année, elles seront pratico-pratiques : quelles actions concrètes mettre en place pour une vie plus écoresponsable ?

Si vous êtes déjà passé par ici ou si l’on se côtoie au quotidien, vous savez sûrement que j’ai un penchant « écoresponsable ». J’essaie en effet d’évoluer vers une vie plus responsable. J’essaie aussi d’embarquer avec moi mon entourage plus ou moins proche. Parfois, je prêche des convaincus. Parfois, ils sont sensibles mais ne savent pas quoi faire. D’autres encore sont dubitatifs. Ou souvent je leur casse les pieds.

Aujourd’hui, je m’adresse aux dubitatifs…

A ceux qui pensent que l’on ne peut rien changer à notre échelle, nous petits individus que nous sommes. Ceux qui pensent que c’est uniquement aux géants industriels de se bouger. Ceux qui pensent que c’est au gouvernement de se bouger. Bon, arrêtons de vouloir être pris par la main par notre père l’État. Arrêtons d’attendre, d’être passifs. Je suis convaincue que c’est la somme des individus qui aura un poids pour changer les choses. Ce n’est qu’ensemble, citoyens de ce monde, qu’on arrivera à changer les choses. Oui je m’emballe peut-être un peu…

Il n’y a qu’à voir le nombre de personnes qui ont signé l’Affaire du Siècle. Il n’y a qu’à voir l’impact qu’a eu l’initiative « On est prêt ». Et pourquoi pas, estimer que la suppression de sacs plastiques aux caisses de supermarchés il y a plusieurs années, l’interdiction en 2019 de la vente de couverts et de cotons tiges en plastique… ne sont que la résultante de voix portées par la collectivité.

Avancer pas à pas vers une vie plus écoresponsable

Alors oui, je suis convaincue que chaque action pour un mode de vie plus responsable a son importance, aussi infime soit-elle. Chaque individu a aussi le pouvoir de sensibiliser, consciemment ou inconsciemment, quelqu’un de son entourage, qui sensibilisera à son tour quelqu’un d’autre. Et ainsi de suite.
D’autant plus que l’on sait l’importance, de nos jours, des avis de nos pairs.

Avancer pas à pas, c’est un peu mon mantra (on parle parfois de Kaizen, il faut que je me renseigne sur le sujet). Avancer progressivement, fièrement et sans culpabilité. Et se rendre compte que chaque moindre pas a son importance.

Sortir de son confort

Malgré mes convictions et ma sensibilité vis-à-vis de l’impact que nous avons sur notre environnement et sur nous-mêmes, eh bien souvent mon confort prime. La mamie pépère qu’il m’arrive d’être prend le dessus.

Depuis quelques temps, une idée me trotte dans la tête : le défi un peu fou (tiens-toi bien, tu ne vas pas en revenir) de changer progressivement mes habitudes de vie en 2019. Même si je dois dire qu’un bout de chemin a déjà été parcouru en quelques années, je ne suis pas peu fière de le reconnaître (50 points pour Gryffondor).

J’avais très envie d’échanger à ce sujet avec vous, de vous partager des astuces pour une vie plus écoresponsable. Mais j’ai vite été envahie par un sentiment d’illégitimité (syndrome de l’imposteur toussatoussa) et surtout : que vais-je apporter de plus que les autres ? C’est vrai ça, pas mal de blogueurs en parlent bien mieux que moi. Et c’est d’ailleurs en partie pour ça que j’ai créé la rubrique « Vers une vie plus responsable, les bonnes idées de la toile », que vous pouvez retrouver ici et , par exemple.

Il m’est même arrivée de commencer plusieurs articles d’astuces et de conseils, emballée que j’étais par ces nouvelles idées de contenus. Et puis, à chaque fois, je me suis arrêtée en cours de route, ayant l’impression de ne répéter que ce que les autres avaient déjà dit de façon pertinente et intéressante.
Les pros du marketing me diraient « trouve un angle différent ».
Alors ça a cogité doucement mais sûrement dans ma tête.

En 2019, des objectifs écoresponsables

Quand certains changements sont faciles à opérer, je trouve personnellement que d’autres sont bien plus complexes. Ce n’est pas si simple de modifier nos habitudes, notre façon de consommer, et parfois même notre culture, pour adopter un mode de vie plus responsable et plus respectueux.

Alors, je m’en suis fait des objectifs, des défis, et s’ils ne m’apparaissent pas encore réalisables, je m’engage à trouver des alternatives, un entre deux.

J’ai toute une liste d’idées écoresponsables, éthiques, zéro déchet, et j’en passe.
Et si on avançait ensemble ? Et si on les testait et on les incluait progressivement dans notre quotidien ?
En voilà des bonnes résolutions !
Je trouve que marquer noir sur blanc nos objectifs nous engage beaucoup plus.

Alors, très régulièrement, je vous partagerai des astuces nous permettant d’évoluer vers une vie écoresponsable. Ces astuces, je les ai trouvées çà et là au fil de mes lectures et discussions. J’en ai déjà appliqué certaines, que j’ai parfois laissées tomber, par complexité, flemme ou confort.
Mais, ce défi me permettra, en 2019, de persévérer ou de trouver d’autres alternatives.

Je suis convaincue que chacun à son échelle peut contribuer à une vie plus respectueuse de la planète dans sa globalité.

Je suis d’ailleurs curieuse de connaître vos propres habitudes de vie écoresponsables. N’hésitez donc pas à m’en suggérer au fil des articles qui viendront !

Alors, on y va ? On se bouge pour changer le Monde ? 🙂

Je vous souhaite une très belle année 2019 !

N.B. : l’article est illustré grâce au superbe calendrier Flouk 2019 🙂

Leave a comment